Blog

Latest Entries

GAËL, 46 ans ( Hautes Alpes ) et VIKTORIA, 41 ans ( ville natale Kharkov, venue directement en France dès le début de la guerre )

Témoignage d’un couple formé depuis la guerre en Ukraine

Avec Viktoriia tout se passe très bien. On est très heureux ensemble. Son fils est scolarisé à proximité, il est aussi très heureux. J’héberge ses parents dans un de nos appartements à 200 mètres de chez nous. Tout se passe mieux que ce que je ne pouvais espérer !  Viktoriia doit prochainement travailler en France comme enseignante d’anglais pour les enfants ukrainiens réfugiés. Son travail est géré par l’académie française.

Je suis rassuré de la sentir en sécurité maintenant. Une nouvelle étape commence : la vie commune. Notre entente est mieux qu’espéré. C’est un rêve au quotidien.

Merci encore d’avoir provoqué cette rencontre au dernier moment, avant la guerre. Nous avions resté en contact depuis notre rencontre à Kharkov. Dès que la guerre a éclaté, elle a quitté l’Ukraine, et je lui ai proposé de me rejoindre.

Je l’ai récupéré à l’aéroport, puis on est monté sur Gap. Je lui ai fait visiter Gap et les environs, je lui ai fait découvrir mon travail puis on est allé se balader au bord du lac et je le lui ai fait découvrir les montagnes des hautes Alpes. Je lui ai fait découvrir la gastronomie française ainsi que déguster un peu de nos vins.

Je pense qu’elle a été touchée de mes attentions envers elle. J’ai découvert une femme formidable, toujours de bonne humeur, souriante, très courageuse et confiante.

Elle s’est très vite intégrée avec mes enfants. L’ambiance est géniale.
La présence de Viktoriia et de son fils me laisse plein d’ émotions positives.

Je suis encore impressionné par sa facilité d’adaptation à la langue française et de la facilité que l’on a eue à communiquer.

On s’entend sur beaucoup de points communs de conception de la vie.
C’est une rencontre formidable.

Merci encore d’ avoir provoqué cette rencontre.

Retour