Blog

Latest Entries

JEAN-CLAUDE, 52 ans (Paris) et YANA, 40 ans (Kharkov)

Mon divorce a été difficile, la procédure est arrivée enfin à sa fin après des années, c’était beaucoup de stress et des répercussions sur ma santé et mes relations avec mes proches. Enfin tout s’est terminé et j’étais plus serin. Même si je vivais seul et c’était assez triste. J’espérais refaire ma vie et cela devenait urgent.

Kateryna, que vous dire ? Réflexion faite, je préfère me contenter d’un mot que j’écris en majuscules : MERCI.

J’ai décidé de donner un coup de pouce au destin, après avoir vu par hasard un reportage TV consacré à des agences matrimoniales. Je me suis adressé à l’agence Au Cœur de l’Est qui m’a paru la plus fiable. Dès le départ, j’ai demandé de faire la recherche inversée : je n’ai pas voulu sélectionner les femmes à rencontrer, mais j’ai posé la question différemment : qui voudra de moi ?… Mon intérêt portait sur les femmes de petite taille et avec enfants adultes (les miens sont adultes également).

J’ai correspondu avec plusieurs femmes qui étaient intéressées par mon profil et qui avaient l’air de me correspondre. J’ai fait mon voyage à Kharkov, et je les ai trouvé de très haut niveau, très bien éduquées et intéressantes sur tous les plans.

Mais le plus important c’est que j’ai rencontré Yana ! C’est une très belle femme intelligente et instruite. Elle a beaucoup de classe. Dès le premier RDV, j’étais sous le charme. Elle était assez réservée et elle m’a dit que j’étais le 1er homme qui l’intéressait et avec qui elle a eu une conversation franche. J’ai eu un réel coup de cœur pour Yana dès le premier regard. J’espérais seulement qu’il en était de même pour elle .

Tout se passait bien avec Yana et je la rencontrais tous les jours avec l interprète durant mon séjour. Je ne suis pas un téméraire mais j’ai surmonté ma timidité et lui ai pris la main.

Yana m’a rendu plusieurs visites en France dans les mois suivants, et je suis retourné à Kharkov rencontrer sa famille. Nous nous sommes mariés au bout de 6 mois et nous sommes très heureux ensemble. Elle prend des cours de français avec une femme russe qui habite à côté de chez nous, et elle se débrouille déjà pas mal. J’adore Yana et j’adore son accent !


Leave a Comment

Retour