Blog

Latest Entries

HERVE, 48 ans (Châteauroux-les-Alpes, PACA) et ALINA, 31 ans (ville natale Kharkov, venue en France depuis le début de la guerre)

Témoignage d’un couple formé depuis la guerre en Ukraine

J’ai rencontré Alina avant la guerre. Au bout de 3 mois, Alina a fini par se décider de venir, elle attendait de voir comment la situation évoluait en Ukraine, elle ne voulait pas laisser sa famille

Je suis allé la chercher à Varsovie en voiture, et nous sommes arrivés chez moi le 17 juin. Sa famille est à Kharkiv pour l’instant, ils ne souhaitent pas laisser leur maison à l’abandon. En revanche, sa demi-sœur est arrivée début-septembre, pour une durée indéterminée, car c’est très dangereux de rester à Kharkiv.

Depuis le mois de juin elle est donc installée chez moi, nous sommes amoureux et très heureux, et tout se passe très bien, et je trouve que la communication est plutôt facile malgré la barrière de la langue, je m’attendais à ce que ce soit plus compliqué. J’espère que ça va continuer comme ça.

La région lui plait, elle trouve les montagnes magnifiques. Elle aime plaisanter, elle s’entend très bien avec mes enfants, et c’est une excellente cuisinière. 

Elle a une heure de cours particuliers par jour avec une femme russe qui habite à côté de chez moi, et là aussi, c’est productif. Elle commence à comprendre les conversations en français et commence à faire des phrases simples. 

Nous allons souvent nous baigner, au restaurant, nous mangeons souvent avec d’autres couples franco-ukrainiens de Chorges, et nous sommes allés en Italie pour visiter.

Elle a encore du mal avec les horaires françaises pour manger, mais ça viendra. Je me suis habitué à la cuisine ukrainienne et au fonctionnement d’une femme ukrainienne.

Pour l’instant nos projets sont simples : apprendre à nous connaitre, à profiter , qu’elle perfectionne sont français, et pour le reste l’avenir le dira. J’espère de tout mon coeur que notre relation évoluera aussi bien qu’elle n’évolue maintenant. 

Retour