Blog

Latest Entries

ALEXANDRE, 42 ans ( Essonne, Ile-de-France ) et NATALYA, 42 ans ( Kharkov )

J’ai connu l’agence par le biais d’internet et les divers reportage vidéo à son sujet en Avril 2021 quand je me suis décidé à tenter l’expérience de rencontrer une femme ukrainienne. Cela faisait de nombreuses années que je sentais et savais que la femme que je cherchais était là-bas mais n’avais encore jamais franchi le pas.

Les femmes de l’est rassemblent pour moi toutes les qualités que je recherchais. La beauté et féminité (on trouve cela en France mais avec beaucoup d’égoïsme en retour à mon gout), des « valeurs » de base qui sont indispensables pour fonder un couple solide et durable.

J’ai commencé une correspondance avec 6 femmes sous les conseils avisés de Kateryna qui a vite cerné mon profil et mes envies. Je lui ai fais confiance et suis allé sur place 2 semaines après le début des correspondances car je préférais une fois lancé faire avancer les choses. La période était compliquée en plein COVID notamment pour le voyage et Kateryna m’a assisté en un temps record car je lui avais donné 4 jours pour tout organiser (bravo à elle).

En arrivant sur place j’ai été accueillit dès l’aéroport par l’équipe sur place, qui m’a accompagné à l’appartement en s’arrêtant pour moi au passage pour faire quelques courses. L’appartement était très bien mais je n’y ai pas passé beaucoup de temps. Les interprètes sur place m’ont très bien accompagné et conseillé, le tout dans une ambiance très conviviale et humaine, nos relations ne s’arrêtaient pas à l’heure de travail » et j’ai beaucoup partagé avec certains qui m’ont fait découvrir cette très belle ville qui mérite d’être découverte.

Tous les rendez vous se sont très bien passés et j’attendais le « petit plus » qu’on sent dès le premier regard et contact. Je ne l’ai pas eu aux premiers rendez vous, même si j’ai pris le temps et revu certaines pour partager des visites et apprendre à se connaitre.

L’évidence a été ma rencontre avec Nataliya. Dès notre premier regard, on s’est compris (on en rigole aujourd’hui en se remémorant ce moment car sur le moment je ne savais pas ce qu’elle pensait et inversement).

On s’est revu 2 jours après , j’ai repoussé mon retour de 3 jours, et on s’est revu tous les soirs sans interprète jusqu’à ce que je parte (on était fin Mai). On communiquait et communique toujours en Anglais (j’ai un petit niveau mais on y arrive), ces premiers soirs ont été magiques, on passait des heures à marcher et rigoler ensemble comme si c’était une évidence. Avec du recul je me dis « wouah » c’est dingue, on se fait une montagne des barrières de la langue, culturelles, de la distance, mais un final la vie est si simple.

A mon retour en France, je lui ai promis que je revenais le week end suivant. Je suis donc revenu pour passer 3 jours ensemble, ça a été la confirmation…

On ne pouvait plus se quitter et nous discutions par message du matin au soir comme encore aujourd’hui quand on n’est pas ensemble.

2 semaines après on s’est rejoint sur Kiev pour encore 3 jours, on était le 20 Juin.

Elle est ensuite venue durant 2 mois : Juillet et Août en France, où on a passé des vacances merveilleuses entre Espagne et France. Nataliya est une évidence pour moi, et pour ma fille (elles sont devenues inséparables et c’est peu dire, mes amis, ma famille).

Aujourd’hui notre relation évolue et nous avons beaucoup de projets ensemble. Pour l’instant Nataliya a beaucoup de choses à régler en Ukraine , j’y vais donc le plus souvent possible (c’est-à-dire très souvent malgré la distance), mes derniers séjours là-bas, j’ai rencontré toute sa famille , sa fille et tout coule de source, j’ai été surpris par l’accueil chaleureux et le partage.

Kateryna, je tenais à vous remercier pour votre professionnalisme, conseils ainsi que toute votre équipe sur place à Kharkov. Aujourd’hui, je suis un homme heureux.

Alexandre


Leave a Comment

Retour